AMSOM Habitat continue d’agir en faveur de l’environnement

AMSOM Habitat continue d’agir en faveur de l’environnement

L’environnement est un sujet majeur pour notre société.

Pour répondre aux nombreux enjeux liés à la préservation de la biodiversité, des tests et des actions correctives sont menés. AMSOM Habitat fait partie des entreprises qui ont décidé d’œuvrer pour l’environnement.

Pourquoi mettre en place le fauchage tardif ?

La fauche tardive, également connue sous le nom de fauche différenciée, consiste à retarder la coupe des prairies ou des zones herbeuses jusqu’à une période plus avancée de l’année que celle habituellement pratiquée. Cette pratique, longtemps considérée comme un simple abandon des terres ou une négligence, est aujourd’hui reconnue comme un outil efficace de préservation de la biodiversité.

Le fauchage tardif répond à de nombreux enjeux :

  • La protection des insectes et animaux

Le fauchage tardif consiste à limiter la coupe mécanique des espaces verts dans le but de préserver la biodiversité.

Les pelouses offrent un refuge naturel aux animaux. Le gazon permet la nidification des oiseaux et la construction d’abris pour les lézards, les hérissons ou encore les criquets.

Une pelouse haute participe pleinement à la protection des lieux naturels de reproduction à la fois pour les insectes et pour les animaux.

  • Maitriser la température du sol

Le climat est une préoccupation majeure dans notre société. Laisser les pelouses hautes à de nombreux avantages comme celui de maîtriser la température du sol.

En effet, lorsque les herbes sont non coupées ou hautes, la température du sol fluctue entre 19.5°C et 24,5°C. Ce qui n’est pas le cas pour les sols tondus qui peuvent monter à 40°C en été.

  • Réduction des coûts

Un avantage non-négligeable pour les locataires ! En effet, limiter les tontes permet de diminuer les coûts de passage.

Pour les locataires des résidences, la fauche tardive est bénéfique puisqu’elle limite le montant des charges locatives récupérables.

Comment AMSOM Habitat agit pour préserver la biodiversité ?

AMSOM Habitat a compris l’importance des enjeux autour de la biodiversité et développe donc une nouvelle stratégie dans ses résidences.

L’office a opté pour le processus du fauchage tardif pour les résidences situées sur le département de la Somme.

Les objectifs fixés par AMSOM Habitat sont :

  • 8 tontes par an des zones plus espacées des résidences
  • 2 fauches par an des espaces verts à proximité des résidences

Par exemple, à Fouilloy dans la Somme, la coupe mécanique est moins fréquente pour laisser la biodiversité se développer.

Des panneaux indiquent aux locataires les zones concernées par le fauchage tardif.

Des herbes plus hautes favorisent la préservation des habitats naturels, encouragent la reproduction des insectes et des animaux, réduisent la pollution sonore et l’émanation de gaz et maîtrisent la température du sol.

En adoptant cette pratique, AMSOM Habitat contribue à préserver les écosystèmes fragiles et à assurer la survie des espèces qui en dépendent.